Sénégal : la plurivocalité linéaire ou la création d’un patrimoine musical à la croisée des traditions

Cette communication vise à comprendre l’importance de la collectivité dans la mise en acte du répertoire choral et en situation de performance dans une plurivocalité linéaire, ainsi qu’à contextualiser l’appropriation identitaire d’une pratique musicale occidentale en milieu catholique par les Sérères noon de Koudiadiène (Sénégal). Il sera alors possible de situer la divergence manifeste entre une pièce chantée (entendue) et sa partition (lorsqu’existante) dans un processus d’appropriation menant au croisement des traditions orale et écrite. Pour se faire, deux concepts seront mobilisés, soit la bi-musicalité de Hood (1960) et la performance au sens de Desroches (2008). Ces regards croisés seront nécessaires pour mettre en évidence les patrimoines musical, social et culturel des Sérères noon afin d’atteindre la symbolique de ce qui se trouve en amont de la pratique du chant choral.

Colloque étudiant de l’Institut du patrimoine culturel de l’Université Laval (IPAC)
Thème : « Terrain patrimonial »
1er avril 2016, Université Laval, Québec

Une réflexion sur “Sénégal : la plurivocalité linéaire ou la création d’un patrimoine musical à la croisée des traditions

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s